Vous êtes ici

La concentration solaire participera à l’équilibre du réseau électrique espagnol

Fin novembre 2011 à Seville, le 5ème congrès international « CSP Today » a rassemblé plus de 700 personnes autour de la thématique de la technologie solaire à concentration. Portée par l’Espagne, cette technologie se positionne aujourd’hui comme une pièce indispensable dans le mix électrique de demain. Nous présentons ci-après une analyse de S&WE d’octobre 2011 qui présente les perspectives en terme de gestion de l’équilibre du réseau électrique grâce au soleil.

En mai 2011, S&WE dénombrait une puissance électrique installée de 1 260 MW dont la grande majorité (1 200 MW) est composée de la technologie de concentration parabolique. Elle est suivie par la concentration à tour solaire qui à moyen terme prétendra à 20 % de la puissance installée. C’est l’Espagne qui dispose du parc d’installation de CSP le plus important avec 730 MW déjà connecté au réseau, 1 200 MW supplémentaires en construction et encore 900 MW en projet. Cela représentera ainsi 3 à 4 % de la puissance électrique installée en Espagne.

Pourtant, il apparaît que le prix de revient du kWh issu d’une centrale CSP est plus élevé que celui d’une production photovoltaïque. Alors, pourquoi développer cette technologie ? Le grand intérêt du CSP est que quand il est couplé à des capacités de stockage de la chaleur, il permet une gestion de la production électrique. Cette modularité donne une bonne plus-value à la production électrique. Par ailleurs, en participant à l’équilibre du réseau électrique, elle permet indirectement davantage d’intégration de production éolienne et solaire photovoltaïque.

Pour pouvoir participer à la gestion de l’équilibre du réseau électrique espagnol et pour ainsi bénéficier des tarifs de ce service, les installations doivent prouver leur capacité et leur fiabilité. Ainsi des tests sont programmés sur une période de trois ans avec le gestionnaire de réseau électrique espagnol. Cet été 2011, 7 centrales CSP représentant une puissance installée de 450 MW ont passé avec succès les tests imposés pour offrir un service de réserve tertiaire qui consiste à garantir 24 heures à l’avance une production électrique définie pendant 4 heures avec un temps de réaction inférieur à 15 minutes.


Production électrique d'une journée par un CSP (rouge : sans stockage ; Bleu : avec stockage)

Source : Sun & Wind Energy de juin 2011 et d’octobre 2011

Et en Belgique …

Bien que la technologie CSP ne soit pas applicable en Belgique, la logique de son déploiement en Espagne mérite d’être analysée. En effet, l’augmentation considérable de la part des renouvelables dans le mix énergétique électrique ne sera rendue possible que par de nouvelles solutions de gestion de l’équilibre entre production et consommation électrique. Il est indispensable de mettre en place aujourd’hui les conditions d’un stockage actif de l’énergie qu’il soit virtuel ou réel. Il s’agit de définir un cadre réglementaire qui le rende possible et des conditions de marché qui le rende viable.

 

Catégorie: 
Technologies
Filière: 
7

Pour aller plus loin