Vous êtes ici

Octobrillant

Peu de vent, très peu de pluie, de la douceur, mais surtout… du soleil.  Enormément de soleil. Là où septembre 2018 était déjà « très anormalement » ensoleillé, octobre après lui l’a carrément été « exceptionnellement », selon l’IRM.

C’est bien simple, jamais un mois d’octobre n’avait été aussi productif au niveau du solaire photovoltaïque. Record battu ! Et pour cause ! avec 177,5 heures de soleil là où un mois d’octobre « normal » n’en compte que 112,5, octobre 2018 aura permis aux installations photovoltaïques de produire 86 kWh/kWc contre 68 kWh/kWc en moyenne pour un tel mois, soit 26% en plus !

Exceptionnellement, les propriétaires d’installations photovoltaïques (installation de 3kWc pour une consommation de 3500 kWh/an) ont donc pu couvrir en octobre entre quatre cinquième et l’entièreté de leurs besoins en électricité grâce au soleil.

Au niveau du solaire thermique, les propriétaires de chauffe-eau solaires (4,6 m², 300 l) avaient eux aussi de quoi se réjouir, ils ont pu chauffer entre 6 et 8 douches sur dix grâce au soleil. Exceptionnel pour le dixième mois de l’année.

Côté vent, par contre, avec un taux de charge moyen de seulement 16% (onshore et offshore combinés), octobre 2018 se situe parmi les plus mauvais mois d’octobre de ces 7 dernières années. Durant ce mois, l’éolien belge aura fourni l’équivalent de la consommation électrique de quelque 34% des ménages belges.

À l’approche de la fin de l’année, les grandes tendances se dessinent, ou plutôt se confirment : 2018 est bien partie pour être une année record pour le solaire photovoltaïque, mais une très mauvaise année éolienne…

Catégorie: 
Statistiques
Filière: 
1
3
7
8

Pour aller plus loin