Vous êtes ici

Météo renouvelable : Comme le dit bien le proverbe, en avril...

Effectivement, il valait mieux ne pas trop se découvrir le mois dernier. Avec des températures anormalement basses pour la saison, le proverbe était plus que jamais d’application.

Mais en dehors des températures, les paramètres météorologiques se situaient tous dans la norme pour un mois d’avril. Et pour les propriétaires de panneaux solaires, c’était tant mieux !

Même si le soleil d’avril n’aura brillé que 145 heures cette année - contre un exceptionnel 228 heures l’année dernière – dans l’ensemble il aura suffi à couvrir l’entièreté des besoins en électricité des « prosumers », les propriétaires de panneaux photovoltaïques (installation de 3kWc pour une consommation de 3500 kWh/an).

Quant aux propriétaires de capteurs thermiques (4,6 m², 300 l), ils ont globalement pu compter sur le soleil pour leur apporter les calories nécessaires à chauffer plus de trois quarts de leur eau sanitaire. Pour peu qu’ils se soient montrés raisonnables dans leur consommation d’eau chaude (vive les petites douches rapides !), ils auront presque pu chauffer toute leur eau avec le soleil.

Et, comme bien souvent, le retour du soleil – aussi timide soit-il - s’accompagne d’un vent plus effacé ! Avril 2016 ne déroge pas à cette règle et présente donc un bilan éolien plus faible qu’en mars. Rien de plus normal. Avec un taux de charge de 25% sur l’ensemble du mois (20% et 35% pour l’onshore et l’offshore respectivement), il aura alimenté un peu moins d’un tiers des ménages du pays.

Et maintenant, que brille pleinement le soleil !

Catégorie: 
Statistiques
Filière: 
3
7
8

Pour aller plus loin