Vous êtes ici

Le développement photovoltaïque dans le monde en 2014

L’Agence internationale de l’énergie et son programme R&D dédié au photovoltaïque (IEA PVPS) a récemment publié son rapport annuel sur l’évolution de la filière dans le monde. Avec 40 GW installés en 2014, le photovoltaïque couvre désormais 1% de la demande mondiale d’électricité. La Belgique atteint plus de 3%.

Le rapport « Trends in photovoltaic applications », publié chaque année par le programme IEA PVPS, fournit toutes les données de référence sur l’évolution du photovoltaïque dans le monde : marché, industrie, politiques de soutien, activités de recherche et intégration dans le secteur de l’électricité.

En 2014, 40 GW supplémentaires ont été installés (37 GW en 2013) portant la capacité mondiale à 177 GW. Pour la deuxième année consécutive, le marché régional asiatique arrive en tête : la Chine (10,6 GW) et le Japon (9,7 GW) représentent à eux seuls la moitié des installations en 2014. Le marché américain continue à progresser (6,2 GW aux Etats-Unis) tandis que le marché européen régresse pour la troisième année consécutive (7 GW). Notons que le Chili et l’Afrique du Sud font leur apparition sur le marché.

Le photovoltaïque couvre désormais environ 1,1% de la demande mondiale d’électricité. Trois pays font bien mieux : l’Italie (8%), la Grèce (7%) et l’Allemagne (6%). Treize autres pays dépassent le seuil des 2%, notamment la Belgique, l’Australie et le Japon.

Le coût des modules continue à diminuer, y compris en Europe, ce qui accélère la compétitivité de cette technologie.

Le Feed-in-Tariff reste l’incitant du marché le plus répandu (59% des installations en 2014 bénéficient de ce soutien). Cependant, de nouveaux modèles économiques se développent, tels que les contrats d’achat (PPA), les Feed-in-tariff soumissionnés (tendered FITs) et des mécanismes de compensation basé sur l’auto-consommation. Ces différents incitants soutenaient 22% des installations en 2014.

En Belgique, le mécanisme de compensation sur base annuelle est actuellement remis en question dans les trois Régions. Il pourrait être maintenu et accompagné d’une redevance réseau ou adapté pour valoriser distinctement l’autoconsommation, le prélèvement et l’injection sur le réseau électrique (lire notre article Quel tarif « réseau » pour les prosumers ?).

En conclusion, IEA PVPS met en évidence un atout indéniable du solaire photovoltaïque comme solution de fourniture d’électricité  : sa modularité lui permet en effet de couvrir la plupart des segments du marché, depuis les petits systèmes individuels permettant l’électrification rurale jusqu’au grandes centrales solaires qui peuvent aujourd’hui atteindre 600 MW !

Catégorie: 
Statistiques
Filière: 
8

Pour aller plus loin