Vous êtes ici

Janvier, rien à lui envier

2018 a commencé comme 2017 s’est achevé : dans l’obscurité.

Ok, la formule est peut-être exagérée, mais l’IRM confirme que, tout comme décembre 2017 avant lui, janvier 2018 a été « exceptionnellement » sombre. La preuve en chiffres : à Uccle, le soleil n'a brillé que pendant 26 heures et 59 minutes contre 58 heures et 34 minutes pour un mois de janvier normal, soit moins de la moitié du temps.

Au niveau des panneaux solaires thermiques, cela s’est bien sûr traduit par un service minimum. C’est bien simple, les propriétaires de chauffe-eau solaires (4,6 m², 300 l) n’ont pu chauffer qu’entre 10% et… 0% de leur eau chaude sanitaire grâce au soleil durant le mois de janvier. On est bien loin de la fourchette 15-28% de janvier 2017.

Même constat au niveau de la production solaire photovoltaïque. L’ensoleillement exceptionnellement faible du mois de janvier n’aura permis aux propriétaires de panneaux solaires photovoltaïques (installation de 3kWc pour une consommation de 3500 kWh/an) de couvrir que quelque 12 à 25% de leurs besoins en électricité selon les régions. Là aussi on est bien loin de la fourchette 22-43% de janvier 2017.

Enfin, côté vent, c’est l’équivalent de la consommation électrique de 58% des ménages belges qui a pu être couverte grâce aux éoliennes durant le mois de janvier. Avec un taux de charge moyen de quelque 38,7%, janvier 2018 se situe dans la moyenne des taux de charges de ce mois.

Voilà 2018 lancée – petitement –, espérons que les prochains mois feront d’elle un bon cru au niveau des performances des technologies renouvelables…

Catégorie: 
Statistiques
Filière: 
3
7
8

Pour aller plus loin