Vous êtes ici

Bilan mondial des énergies renouvelables

REN21 publie son 10ème rapport annuel de  l’évolution mondiale des énergies renouvelables. Une référence pour tous les acteurs de l’énergie.

Le réseau REN21 réunit plus de 500 experts dans le monde – dont l’APERe pour la Belgique – et publie chaque année le Renewables Global Status Report, véritable référence pour les acteurs de l’énergie.

Voici  quelques éléments marquants de l’édition 2015.

Le renouvelable continue à largement se déployer à l’échelle mondiale. Les énergies renouvelables ont contribué pour 19,1 % à la consommation énergétique finale mondiale en 2013 et, pour le vecteur électricité, elles ont atteint 22,8% de la consommation finale en 2014.

Fig. 1 : Part estimée des énergies renouvelables dans la consommation énergétique finale mondiale (fin 2013)

Fig. 2 : Part estimée de l'énergie renouvelable dans la production électrique mondiale (fin 2014)

La capacité et la production ont continué de s’accroître en 2014. C’est le secteur électrique, dynamisé par l’éolien et le photovoltaïque, qui enregistrent la croissance la plus rapide et la plus forte augmentation en termes de capacité. Ainsi, depuis 5 ans (2009-2014), le solaire photovoltaïque connait un taux de croissance annuel moyen de 50% et l’éolien de 18%.

Fig. 3 : Evolution des capacités mondiales de solaire photovoltaïque

 

Fig. 4 : Evolution des capacités mondiales éoliennes                                 

Depuis 2012, l’Europe a vu le montant global des nouveaux investissements dans les renouvelables diminuer par rapport au record de 2011 qui atteignait 121 milliards de dollars. Depuis 2013, les investissements européens se stabilisent autour de 57 milliards de dollars par an.

Bien que l’Europe soit restée un marché important et un centre pour l’innovation, l’activité a continué de se déplacer vers d’autres régions du monde. La Chine est de nouveau au premier rang mondial pour les installations de capacité électrique renouvelable en 2014, et les Etats Unis, le Brésil, l’Inde et l’Afrique du Sud ont activement participé aux capacités ajoutées dans leur continent respectif. Autre acteur qui a connu une remarquable croissance : le Japon.

Fig. 5 : Nouveaux investissements dans l'énergie renouvelable et les biocarburants (pays développés et en développement) (2004-2014) - Hors investissement dans la grande hydroélectricité (>50 MW)

L’emploi dans le secteur des énergies renouvelables progresse également rapidement : 7,7 millions de personnes travaillaient directement ou indirectement dans ce secteur en 2014.

Fig. 6 : Emplois dans les énergies renouvelables (monde hors hydroélectricité grande taille)

 

 Fig. 7 : Accès ou absence d'accès à l'électricité dans le monde - 2012                         

Inégalités mondiales

Malgré la croissance spectaculaire de la capacité d’énergie renouvelable en 2014, plus d’un milliard de personnes - soit 15 % de la population mondiale - n’ont toujours pas accès à l’électricité.

De plus, environ 2,9 milliards de personnes sont privées de tout mode de cuisson propre.

L’ensemble des pays africains disposent d’une  capacité  de  production  électrique totale d’environ 147 GW, qui est inférieure à celle de l’Allemagne. Selon les experts, i l importera d’accorder une plus grande attention au rôle que les technologies d’énergie renouvelable distribuée pourront jouer dans l'amélioration de l’accès à l’électricité en fournissant des services énergétiques essentiels et productifs dans les zones reculées et rurales.

Catégorie: 
Statistiques
Filière: 
1