Vous êtes ici

Vers un marché de l’électricité bas carbone

Comment faire évoluer les marchés de l’électricité et leurs cadres régulatoires vers une transition bas carbone ? L’Agence Internationale de l’Energie (AIE) nous en donne les pistes.

L’intégration massive de production renouvelable dans la production électrique nécessite de revoir les règles actuelles du marché de l’électricité. Il s’agit par exemple de tenir compte des externalités dues aux émissions de CO2, ou encore de valoriser les services de flexibilité. Comment dès lors faire évoluer les marchés de l’électricité et leurs cadres régulatoires pour orienter le secteur électrique dans une réduction de ses émissions de CO2 ?

Le rapport « Re-powering Electricity Markets », publié en février 2016 par l’AIE, analyse différents éléments de marché et de régulation qui permettront aux secteurs électriques d’évoluer vers une transition bas carbone.

Depuis 1990, les énergies éoliennes, solaires et biomasse viennent s’ajouter à l’hydroélectricité dans les mix électriques de production d’électricité non émettrice de CO2.  Progressivement, elles se substituent aux capacités de production électrique conventionnelle (charbon et nucléaire). Et, depuis dix ans, elles constituent la part la plus importante des nouvelles capacités raccordées aux réseaux électriques des pays de l’OCDE (lire notre article Le marché européen de l'électricité est porté par le renouvelable).

« Re-powering» fait référence au processus de remplacement des centrales plus anciennes par des systèmes plus efficaces et plus puissants. Mais aujourd’hui, l’enjeu est aussi d’amener la production d’électricité à se « décarboner » tout en sécurisant l’approvisionnement en électricité. Les règles du marché doivent être revues afin de faciliter la réduction des émissions de carbone et de favoriser la flexibilité de l’offre et de la demande d’électricité.

Nombreux moyens d’action

L’analyse de l’AIE souhaite conserver la même architecture globale des marchés de l’électricité en les faisant évoluer. Le « re-powering » se fera de plusieurs manières, selon le degré de libéralisation du marché de l’électricité des pays. L’AIE identifie de nouveaux mécanismes de marché et des adaptations du cadre réglementaire. Les moyens d’actions sont divers et nombreux : rendre efficace le marché du CO2, favoriser les investissements dans les solutions bas carbone par des mécanismes de soutien, développer des marché de la flexibilité, donner un cadre pour le demand side managment (DSM), accroître les capacités d’interconnexion des réseaux électriques nationaux, moderniser les tarifications de l’électricité et réorganiser le cadre régulatoire des gestionnaires de réseaux de distribution de l’électricité.

La publication de l’AIE rassemble les meilleures pratiques actuelles pour faire face aux défis de la transition vers l'électricité à faible émission de carbone.

Catégorie: 
Outils
Filière: 
1