Vous êtes ici

Biomasse-énergie

  • Tout savoir sur le bois énergie

    Un nouveau site web informe les particuliers sur les atouts du bois et sur son utilisation intelligente au quotidien pour se chauffer.

  • Le potentiel méconnu de la filière biomasse

    ValBiom publie deux documents « panoramas » sur les productions biomasse en Wallonie. Et rappelle un élément-clef : la filière biomasse contribue à l’entretien et au développement des forêts.

  • Biomasse-énergie : avec ou sans les banques ?

    La biomasse-énergie n’a pas bonne presse, dit-on, dans les milieux financiers. Son avenir est-il dès lors lié aux nouveaux outils de financement alternatif ? La réflexion est en cours.

  • Micro-cogénération à pellets : un potentiel séduisant pour le résidentiel

    Une société autrichienne propose depuis peu sur le marché belge, une formule de micro-cogénération à pellets qui ouvre de nouvelles perspectives en matière de gestion des énergies locales au niveau domestique.

  • Comment optimiser la chaleur bois

    Voici comment les fabricants de chauffage au bois optimisent les équipements (poêles à bûches et à granulés) afin de les intégrer dans les standards actuels de l’habitat basse énergie.

  • Le bois-énergie amorce son come-back dans le résidentiel

    Le cluster TWEED vient de mettre en place un club biomasse pour le chauffage résidentiel. Objectif : Positionner le chauffage individuel au bois dans le même niveau de priorité que les principes de PEB.

  • « Le chauffage au bois trouve aujourd’hui sa place dans une architecture contemporaine à haute performance énergétique »

    Thomas Duquesne est l’un des acteurs wallons qui ambitionnent de ramener le chauffage au bois dans le jeu d’une architecture contemporaine soucieuse des plus hautes performances énergétiques. Il est responsable de la stratégie de développement scientifique et technologique au sein de la société Stuv.

  • 8 millions de travailleurs renouvelables

    Selon l’IRENA, le secteur des énergies renouvelables emploie plus de 8 millions de personnes dans le monde, soit une croissance de 5% par rapport à l’an dernier. Le photovoltaïque arrive en tête, suivi par les biocarburants et l’éolien.

  • La Flandre veut relancer le photovoltaïque

    Face à une bulle de certificats verts, le gouvernement flamand introduit une taxe, refuse un méga projet biomasse et compte désormais sur le photovoltaïque pour atteindre ses objectifs 2020.

  • Quel schéma industriel pour la biomasse énergie ?

    La Wallonie lancera incessamment un appel à projets visant à produire de l’électricité à partir de biomasse solide. L’idée d’une méga centrale, largement critiquée, s’ouvre désormais à d’autres schémas industriels possibles.

  • Incinérateur de Bruxelles : certificats verts ou taxe déguisée?

    Le nouvel Arrêté « électricité verte » confirme l’octroi de certificats verts à l’incinérateur de Bruxelles, malgré les avis négatifs de toutes les instances de consultation. Pourtant, la biométhanisation serait beaucoup plus performante.

  • Prix d’achat de l’énergie par les ménages

    Renouvelle suit l’évolution du prix unitaire des principales formes d’énergie achetées par les ménages.

  • Carburants alternatifs: top départ !

    L’Europe a récemment choisi de promouvoir des carburants alternatifs : électricité, hydrogène et gaz naturel. Ceux-ci devront être disponibles sur nos routes d’ici 2025. En Wallonie, l’intercommunale IDETA se lance dans la course pour s’assurer un développement territorial durable. Interview.

  • Biomasse solide : « La neutralité carbone doit être remise en question »

    Le Bureau Européen de l’Environnement (BEE) pointe certaines dérives au sein de la filière et demande l’instauration d’un facteur « dette carbone » dans les calculs européens. Faustine Defossez s’en explique.

  • A la poursuite de la chaleur verte

    Le Cluster TWEED publie une cartographie des acteurs wallons et bruxellois de la chaleur verte. On y constate une certaine frilosité des décideurs politiques et industriels ; mais aussi la diversité des champs d’activité laissés en friche faute d’ambition partagée…

  • Biomasse solide: à quand des critères de durabilité clairs?

    La filière bois-énergie porte beaucoup d'espoirs dans la stratégie climatique européenne. Mais les acteurs de terrain aimeraient y voir un peu plus clair en termes de durabilité. Fanny Pomme Langue, Directrice politique de AEBIOM, en a récemment expliqué les raisons.

  • Des certificats verts pour l’incinérateur de Bruxelles ?

    Le gouvernement bruxellois compte attribuer des certificats verts à l’incinérateur de Bruxelles pour sa production d’électricité. Une utilisation abusive du mécanisme, selon les professionnels du secteur.

  • La biométhanisation agricole prend un nouvel élan

    Fin 2013, les biométhaniseurs agricoles wallons faisaient cause commune au sein d’une nouvelle fédération, la FEBA. Quelques mois plus tard, ils obtenaient du gouvernement wallon l’engagement sur un soutien public amélioré visant une rentabilité de 8 % minimum au sein de la filière via une augmentation des certificats verts. Relance en vue ?

  • La biomasse-énergie a-t-elle sa place en ville ?

    La région bruxelloise s’approvisionne en énergie sous la forme principalement de gaz naturel, d’électricité et de produits pétroliers. Mais, en phase avec les objectifs européens en terme de développement des énergies renouvelables, peut-on élargir ce mix énergétique à la biomasse ?