Vous êtes ici

En Allemagne, le solaire et l’éolien désormais plus compétitifs que les énergies fossiles

En Allemagne, en 2017, les productions photovoltaïques au sol et éoliennes terrestres étaient meilleurs marchés que les productions à base de charbon, lignite, TGV ou gaz.

Une étude du Fraunhofer Institute publiée en mars 2018 analyse les coûts de production de l’électricité en Allemagne en 2017, par source d’énergie.

Il en ressort (voir graphique ci-dessus) que le photovoltaïque au sol (PV frei) s’avère être l’énergie la meilleure marché, avec un coût observé entre €Cent 3,71/kWh et €Cent 6,77/kWh, selon la localisation géographique de l’installation (au Nord ou au Sud de l’Allemagne). Les petites et grandes installations photovoltaïques en toiture (PV Dach klein/gross) suivent cette même tendance.

L’éolien terrestre (Wind onshore) est la deuxième énergie la moins chère, avec un coût observé entre €Cent  3,99/kWh et €Cent 8,23/kWh.

Si l’on considère les valeurs les plus basses, ces deux filières sont donc désormais plus compétitives que les productions d’électricité à base de charbon (steinkohle), de lignite (braunkohle), de Turbine Gaz-Vapeur (GuD) ou de gaz.

L’éolien offshore et le biogaz restent légèrement plus chers, en raison de coûts opérationnels plus importants.

Cette tendance va s’accroître d’ici 2035

« Les coûts de production de l’électricité de sources renouvelables sont en baisse constante et ne sont plus un obstacle à la production d’électricité sans CO2 », explique Christoph Kost, gestionnaire de projet au Fraunhofer Institute.

« Les nouvelles installations photovoltaïques et éoliennes terrestres sur des localisations favorables sont déjà meilleure marché que les centrales fossiles, et cette tendance va s’accroître significativement d’ici 2035 », ajoute-il.

Selon le Fraunhofer Institute, les coûts de l’éolien offshore devraient par exemple chuter d’ici 2035 aux prix actuels du solaire, soit entre €Cent 3,49/kWh et €Cent 10,07/kWh.

Cette étude allemande confirme la chute des coûts de production photovoltaïque et éolienne, observée partout dans le monde (lire notre article 2017 ou la victoire économique du solaire et de l’éolien).

Croissance des renouvelables mais stagnation du CO2

L’Allemagne s’est engagée dans une sortie du nucléaire et une croissance de ses productions renouvelables. En 2017, pour la première fois en Allemagne, l’éolien a produit plus d’électricité que le charbon et le nucléaire. Mais les émissions nationales de CO2 stagnent. En cause : la boulimie énergétique du transport, de la construction et de l’industrie (lire notre article Allemagne : croissance des renouvelables mais stagnation du CO2).

Catégorie: 
Actualité Internationale
Filière: 
0
3
8

Pour aller plus loin