Vous êtes ici

Une meilleure place pour les prosumers en Belgique ? Elia s’y engage !

Elia publie une note stratégique qui vise à mieux intégrer les prosumers. Selon le gestionnaire du réseau belge de Haute Tension, les prosumers ont un rôle à jouer pour la collectivité et pourront dès lors bénéficier de réductions sur leur facture.

Le groupe Elia, gestionnaire du réseau belge de haute tension, a publié le 23 novembre dernier une note stratégique baptisée « Towards a Consumer-Centric System » et résumée en français dans ce communiqué.

Ce document plaide pour que le consommateur final puisse valoriser sa flexibilité en temps réel. Celui-ci pourra alors optimiser ses investissements technologiques (panneaux photovoltaïques, pompes à chaleur, boilers, batteries, voiture électrique, etc.) et sa facture d'électricité, tout en contribuant à l’équilibre du réseau.

Dans la transition énergétique en cours, les prosumers - ménages qui sont à la fois producteurs et consommateurs d’énergie – deviennent en effet des acteurs à part entière du système énergétique. Ils peuvent contribuer à mieux intégrer les énergies renouvelables dans le réseau électrique, à réduire notre consommation d’énergie et à assurer l’équilibre du réseau. Selon Elia, il est donc normal que ces prosumers puissent bénéficier d’un meilleur service énergétique et d’une facture optimisée.

On peut par exemple imaginer des prix avantageux pour les ménages qui décident de consommer vers midi solaire quand la production photovoltaïque est maximale. Ou qui retardent la mise en route de leur pompe à chaleur ou la recharge de leur véhicule électrique lorsque l’électricité se fait rare sur le réseau électrique.

La transition en cours abandonne progressivement l’ancien modèle où la production centralisée d’énergie doit suivre la demande, vers un nouveau modèle où c’est la demande qui doit s’adapter la production d’énergie renouvelable. Dans cette logique, les prosumers deviennent des acteurs du système énergétique.

Tous les acteurs sont gagnants

L’opérateur estime d’ailleurs qu’un système énergétique centré sur le consommateur est une solution où tous les acteurs de marché sont gagnants et qui crée une valeur ajoutée pour toute la communauté :

  • Les consommateurs finaux (particuliers et entreprises) peuvent profiter de services énergétiques avancés et d’une facture optimisée en utilisant au maximum la flexibilité de leurs investissements technologiques.
     
  • Les gestionnaires de réseau (transport et distribution) peuvent utiliser la capacité flexible pour un fonctionnement optimal du système (équilibre entre offre et demande, gestion des congestions, etc.).
     
  • Les acteurs de marché commerciaux peuvent établir de nouveaux modèles de marché en proposant des services énergétiques susceptibles d’être commercialisés à l’international.

Figure 1 : Avantages d’un système énergétique centré sur le consommateur pour le consommateur final.

Un rôle clé

Dans la note décrivant sa vision, Elia rappelle le contexte changeant du système énergétique caractérisé par la croissance de la production décentralisée et variable ainsi que des flux internationaux. Pour maintenir l'équilibre du système, la demande en électricité devra être davantage alignée sur les prévisions de production. Il faudra donc plus de capacité flexible, activable en temps réel. Le prosumer peut jouer un rôle clé en contribuant activement au marché.

Trois piliers

Pour réaliser le système énergétique centré sur le consommateur, le groupe Elia a identifié trois piliers importants :

  1. Une plateforme de communication en temps réel qui envoie les données de millions d'actifs digitaux du consommateur final aux divers acteurs (gestionnaires de réseau, acteurs de marché, clearing houses, etc.) qu’il désigne. Les données restant la propriété du consommateur final. Ceci étant dit, la gestion des données est pour l'instant de la compétence des gestionnaires de réseau de distribution (GRD), qui ont récemment critiqué Elia pour sa volonté de mainmise. La collaboration entre ces acteurs est donc encore loin d’être assurée.
     
  2. Un design de marché adapté qui permet d’envoyer des signaux pour que les consommateurs finaux modifient leurs habitudes de production et de consommation selon les besoins du marché. Les acteurs commerciaux peuvent ainsi développer de nouveaux services qui augmenteront non seulement le confort du consommateur final mais optimiseront aussi la facture d'énergie grâce à une rentabilité accrue des investissements technologiques du prosumer.

    Par exemple, le prosumer pourra savoir quelques heures à l’avance quel sera le prix de l’électricité sur le réseau, et planifier la mise en marche de certaines consommation électrodomestiques telles que la mise en marche de la machine à laver, du four, du chauffage de l’eau sanitaire, du fer à repasser, mais aussi décider quand recharger la batterie de sa voiture électrique, ou même valoriser l’énergie stockée dans la batterie pour vendre de l’électricité au réseau aux moments de pointe. Des sociétés verront également le jour pour fournir tous ces nouveaux services de prédiction et gestion de la production et de la demande.
     

  3. De nouveaux outils digitaux comme les compteurs intelligents (smart meters), la blockchain, l’internet des objets (IoT) et l’intelligence artificielle (AI) qui aident à gérer le système complexe (car davantage de flux électriques bidirectionnels). En améliorant le monitoring, l’analyse et le contrôle, les gestionnaires de réseau peuvent mieux prévoir la production et adapter l’offre en conséquence. Les acteurs de marché commerciaux peuvent mieux gérer leur portefeuille de clients via des outils digitaux améliorés et offrir des services énergétiques entièrement automatiques qui activent la capacité flexible chez le consommateur final.

Figure 2 : Piliers pour concrétiser le système énergétique centré sur le consommateur.

Appel à s’inscrire à un environnement de test

Pour concrétiser sa vision, Elia appelle tous les acteurs de marché intéressés (y compris les prosumers) à participer à un environnement de test (« sandboxing ») où des concepts existants et neufs sont testés et évalués avant d’être déployés à une phase ultérieure.

Les inscriptions à l’environnement de test sont ouvertes jusqu’au 12 janvier 2019 via cette page.

Les tests seront effectués entre fin mars et fin décembre 2019. Les résultats permettront d’évaluer l’intérêt de ces concepts pour les consommateurs, les acteurs de marché et les entités régulatoires.

Catégorie: 
Actualité Belgique
Filière: 
8

Pour aller plus loin