Vous êtes ici

Première injection de biogaz dans le réseau wallon

Sur son site de Fleurus, la coopérative Cinergie va désormais injecter 600 m3 de biogaz par heure dans le réseau public wallon. D’autres unités pourraient suivre. Le potentiel de la filière est très important.

Le 7 octobre 2020 a eu lieu la première injection de biogaz dans le réseau de distribution de gaz en Wallonie.

En effet, la coopérative familiale Cinergie, qui exploite une unité de biométhanisation à Fleurus, va désormais injecter 600 m3 de biogaz par heure dans le réseau public.  

L’inauguration a eu lieu en présence des ministres wallons de l’Energie et de l’Agriculture et de représentants de Sambrinvest, ORES, Fluxys, Luminus et Gas.be. 

Le biogaz est un gaz issu du processus de biométhanisation, principalement constitué de méthane. Ce gaz 100% renouvelable est aussi performant que le gaz naturel traditionnel. 

La société agro-industrielle fleurusienne Cinergie valorise annuellement quelque 100.000 tonnes d’intrants provenant essentiellement d’effluents d’élevage, de produits agricoles et de déchets agroalimentaires.  

Jusqu’ici, les matières étaient exploitées via un système de cogénération d’une puissance électrique nette de 1.500 kW produisant, d’une part, de l’électricité (injectée sur le réseau) et, d’autre part, de la chaleur qui alimente un réseau de chaleur urbain desservant l’administration communale de Fleurus, une école secondaire et une quinzaine d’habitations. La chaleur résiduelle est valorisée en séchant des co-produit agro-alimentaires. Au total, il s’agit de 12 GWh électriques et 8,5 GWh thermiques qui sont valorisés chaque année. 

En octobre 2020, Cinergie a doublé sa capacité de production de biogaz de manière à produire 600 m3/h de biométhane injecté sur le réseau de distribution d’Ores. 

L’opération est d’envergure : l’énergie produite par Cinergie correspond actuellement à l’équivalent de la consommation d’une ville de la taille de Gembloux. 

Pour l’heure, l’essentiel de la production est acheminé à trois entreprises proches – Spadel, Takeda et Safran – par l’intermédiaire du fournisseur d’énergie Luminus. 

Quatre autres projets de construction d’unités d’injection de biométhane sont déjà en cours en Wallonie, dans les provinces de Hainaut et du Luxembourg. 

 

Le biogaz pourrait alimenter 1 foyer wallon sur 2 

 

Selon une étude de ValBiom, le biogaz possède un potentiel réaliste en Belgique de 15,6 TWhpcs. Deux tiers pourrait être injectés dans les réseaux existants de gaz naturel. Cette filière pourrait ainsi contribuer de manière importante aux objectifs renouvelables belges. 

Lire notre article Le biogaz pourrait alimenter 1 foyer wallon sur 2

 

Catégorie: 
Actualité Belgique
Filière: 
2

Pour aller plus loin