Vous êtes ici

Mais que font les acteurs belges du smartgrid ?

Le cluster TWEED a établi une cartographie des acteurs wallons et bruxellois actifs ou « activables » sur le marché des smartgrids. De quoi visualiser nos compétences et stimuler les projets d’investissement et de R & D.

Le 9 mai dernier, le cluster TWEED présentait sa nouvelle cartographie dédiée à la gestion intelligente des réseaux électriques (smartgrids). Au menu : big data, demand response, flexibilité, microgrid, stockage, ...

Objectifs : diagnostiquer le secteur, cartographier les acteurs, promouvoir les compétences wallonnes et stimuler les projets d'investissement et de R&D.

La cartographie identifie ainsi près de 80 acteurs wallons et bruxellois (entreprises, centres R&D, acteurs de formation, ...) possédant des compétences intégrables dans les chaînes de valeur du secteur et y apportant une plus-value technologique.

Ces acteurs – déjà actif dans le domaine ou qui pourraient le devenir - sont donc susceptibles d’obtenir un avantage concurrentiel sur le marché européen des smartgrids.

Selon une méthodologie éprouvée, chaque acteur est classé selon deux chaînes de valeur : la chaine de valeur horizontale, dite des métiers, et la chaine de valeur verticale, dite technologique (voir illustrations ci-dessous).

Sur la chaîne horizontale, les acteurs wallons et bruxellois se positionnent massivement dans les métiers suivants : la R & D, les études et la conception de projets, l’éducation, la promotion et la sensibilisation. Beaucoup sont également actifs dans les autres métiers, mais très peu dans le financement, le transport et la consommation (et pas du tout dans le démantèlement & le recyclage).

Sur la chaîne verticale, nos entreprises et centres de recherche sont présents avec la même intensité dans tous les segments technologiques.

En termes d’emplois, l’enquête révèle que le secteur belge des smartgrids occupe principalement des employés (environ 2.700), mais également des ingénieurs (environ 700) et des ouvriers (300).

Elle relève également les profils particulièrement recherchés dans le secteur : des responsables informatique IT/ICT, des ingénieurs, des professionnels en mathématique appliquée et des web designer.

Pour donner du relief aux multiples activités liées aux smartgrids, voici quelques projets menés par des acteurs belges :

Industore : optimiser la flexibilité énergétique des sites industriels ;

PVCROPS : améliorer l’intégration des systèmes solaires PV dans le réseau électrique en prédisant les variations de puissance PV, et les atténuer par les nouvelles technologies de gestion et de stockage de puissance ;

Ecobiogaz : gérer et stocker le biogaz pour une meilleure flexibilité du réseau ;

EnergizAIR : ajouter un éclairage qualitatif, informatif et positif sur les énergies renouvelables dans la vie quotidienne des citoyens européens (météo renouvelable) ;

FLEXIPAC : optimiser la demande d’énergie par le pilotage d’applications thermiques (pompes à chaleur, etc.) en vue de l’intégration au réseau de sources de production intermittentes et la valorisation économique de la flexibilité ;

GEPPADI : rendre intelligent et communiquant l’éclairage public ;

PERFECT : caractériser les performances énergétiques réelles de l’enveloppe de bâtiments et de ses composants par des mesures sur site ;

SMARTWATER : mettre en place des systèmes de stockage électrique par pompage-turbinage exploitant d'anciennes cavités souterraines ;

WallonHY : identifier le rôle du Power-to-Hydrogen, notamment pour la flexibilité des réseaux

Autant de projets qui permettront aux acteurs belges de se positionner dans le secteur européen des smartgrids, en pleine effervescence, mais qui doit encore se trouver un marché suffisamment porteur.

Dans l’immédiat, la cartographie - disponible en pdf et bientôt en format interactif - permettra aux acteurs belges de faire connaître leurs compétences !

Catégorie: 
Actualité Belgique
Filière: 
0